Deux articles de Rémy Simon sur le Nicaragua dans leglob-journal

Publié le :

En 1984 se créait en Mayenne le Comité Solidarité Nicaragua, avec le projet d’aller soutenir le processus de la Révolution Sandiniste, en participant aux "Brigades de Solidarité Internationale". Ce que fit un groupe de mayennais qui allèrent construire une école à San Roque, un village près d’Esteli,dans le nord du pays. Rémy Simon était parmi eux, avec Françoise Bironneau, Hélène Bironneau, Dominique Lemercier en compagnie de militants associatifs de la Bretagne à l’Allemagne.
Rappelons que le Comité Solidarité Nicaragua a été une des 3 composantes de la création du CRIDES-LES 3 MONDES à Laval en 1985, avec L’ALDIS et l’ASPAL.

32 ans après, Rémy est retourné l’été dernier au Nicaragua. Dans deux articles que lui a demandé d’écrire leglob-journal, Rémy nous livre le retour sur l’expérience de 1984 et ce voyage dans le temps, ainsi que sur la situation politique de ce pays d’Amérique Centrale où les élections se sont déroulées dimanche 6 novembre, Daniel Ortega ayant été réélu sans surprise pour un quatrième mandat présidentiel.

Extrait  : Un voyage dans le temps ? Oui et quel saut ! Plus de trois décennies en arrière : 1984-2016. C’est David le progressiste contre Goliath l’oppresseur. Les souvenirs de cette année 1984 me hantent encore et toujours. L’idée d’y remettre les pieds 32 ans après va enfin se concrétiser. Je vous parle d’une époque où Daech n’existait pas. La kalachnikov était l’arme emblématique des guerillas et des mouvements d’émancipation politique dans le Tiers-Monde. Le monde était bipolaire et la guerre, froide....lire la suite : article n°1 article n°2

ACTUALITES

AgendaTous les événements