Bilan du Festival ALIMENTERRE : une belle édition 2018 !

Publié le :

Le Bilan du Festival ALIMENTERRE 2018 en Mayenne est très positif.
Satisfaction générale du retentissement du festival dans le département, du public nombreux et du nombre de lycéens/étudiants concernés. C’est l’édition la plus importante du festival sur 5 ans.

Le public total représente 2118 participants pour 11 séances publiques, 1 conférence et 14 séances scolaires/lycéens/étudiants, 4 rencontres ont eu lieu en lycée avec Mariam Ouologuem, invitée internationale du CFSI pour le Festival, ainsi que 2 rencontres avec Claire Perrinel , 1 rencontre avec 5 acteurs associatifs du monde agricole, soit 1378 élèves/étudiants concernés (5 lycées et 1 école).
Si le festival a un public fidèle que l’on retrouve d’année en année, on a remarqué un renouveau , la participation de nombreux jeunes, et il y a eu 3 nouveaux lieux de projection : Le Vox à Mayenne, le Cinéma de Gorron, les lycées Réaumur/Buron à Laval.

L’importance qualitative des rencontres et échanges a été soulignée :

  • La soirée d’ouverture a été très conviviale et agréable. La salle de l’Avant-scène s’y prête parfaitement. La présence de Claire Perrinel a été très appréciée. Il y avait un besoin d’échanges après les projections des 2 films courts-métrages. Le temps de convivialité, avec les dégustations proposées par l’Amap « les resses de la semaine », a permis de prolonger les discussions. Le lancement s’est fait en présence de M Serge Milon, Directeur de la DDCSPP53 et d’Elise Fournier, directrice de Biocoop 53 MBS, qui sont les soutiens financiers de cette édition. Nous avons aussi noté l’absence de tous les élus invités, à cette soirée comme sur l’ensemble du festival.
  • Le temps fort de la conférence de Marc Dufumier a été particulièrement apprécié du public (346 personnes) , son exposé sur l’agro-écologie a été clair pour le plus grand nombre ainsi que les réponses apportées lors de l’échange avec la salle.
  • L’accueil de Mariam Ouologuem pour deux jours en Mayenne a été aussi un moment fort et précieux pour les élèves. Les échanges avec les élèves de Rochefeuille, Réaumur, Buron et Lycée agricole ont été riches, certains élèves n’avaient jamais rencontré une femme africaine auparavant. Voir ici le bilan fait par les 3 intervenants internationauxdu festival sur leur séjour en France.
  • Les rencontres avec Claire Perrinel au lycée agricole ont aussi été très positives.
  • Les séances « jeune public » étaient une première dans notre festival (1 séance publique et 1 séance pour 3 classes de l’école de Quelaines-St Gault). Suivies d’ateliers animés par Ciné-Ligue, elles ont remporté un vif succès, Cinéville a même dû refuser des inscriptions.

Cette édition du Festival ALIMENTERRE doit sa réussite à l’organisation nationale du CFSI qui sélectionne les films en amont, organise des rencontres coordonnées par un relais régional, GUINEE 44 pour les Pays de la Loire, mets en place le site ALIMENTERRE. Au niveau départemental, c’est un Comité de pilotage constitué autour de l’association CRIDES-Les 3 Mondes avec un représentant du Civam Bio 53, une représentante de Ciné-Ligue, des documentalistes de lycées, qui coordonne la programmation. (A noter que ce Comité de pilotage est ouvert à ceux qui veulent pour 2019). Ensuite, c’est la motivation et l’implication de chaque partenaire local, cinéma, établissement scolaire , association et aussi la participation bénévole d’intervenants, d’animateurs de ciné-débats qui font le succès des évènements. Une plaquette de communication commune avec la CASI 53 dans le cadre de Festisol a été réalisée par la Ligue de l’enseignement 53. Merci à tous ces partenaires, merci à le DDCSPP53 et à Mayenne Bio Soleil qui nous ont soutenu financièrement et un grand merci au public pour sa participation.

Nous pouvons d’ores et déjà annoncer qu’il y aura une édition 2019 du festival ALIMENTERRE en Mayenne. Une réunion « Bilan et perspectives 2019 » avec les partenaires a eu lieu le 9 janvier .

ACTUALITES

AgendaTous les événements